Emprunter plus pour rénover sa maison

Emprunter plus pour rénover sa maison

La rénovation d’une maison contribue à augmenter la valeur d’une maison en vue de lui redonner vie et peau neuve. Vous avez dans un coin de la tête l’envie de redonner un petit coup de neuf à votre cuisine, votre salle de bain, à donner plus d’espace et de fraîcheur à votre intérieur et extérieur de maison, bref redonner ses lettres de noblesse à toute votre maison. Mais voilà, il arrive que vous appréhendiez mal le coût des travaux de rénovation que cela nécessiterait. Vous pouvez tout de même vous tranquilliser, car il existe plusieurs options de financement pour rénover votre maison.

Emprunter, une nécessité parfois

Le coût de vos travaux de rénovation dépend souvent de l’état de votre maison. Parfois, vous pouvez acheter une maison et vous retrouver avec des travaux de rénovation considérables à tous les niveaux de la tête aux pieds. Un emprunt auprès d’une structure financière s’avère donc être une option inévitable pour idéalement réaliser tous les travaux de rénovation de votre maison. Votre maison aura besoin d’une nouvelle cuisine entière, que dire d’une salle de bain sans lavabo, pas très pratique du tout. Qu’à cela ne tienne, vous pouvez inclure le budget de vos travaux de rénovation dans un emprunt qui intègre en même temps l’achat d’une maison. Un procédé très populaire auquel les banques sont souvent confrontées.

Plusieurs options d’emprunt pour rénover

Il existe plusieurs options d’emprunt pour assurer les travaux de rénovation de votre maison, quelle qu’en soit l’envergure. En effet si vous ne voulez pas trop attendre le temps d’accumuler les fonds nécessaires pour les travaux, vous pouvez faire un emprunt. Tout d’abord, lorsque vous engagez des petits travaux pas trop coûteux, vous pouvez opter pour la carte de crédit, suffisant pour couvrir l’étendue des rénovations. Sinon vous pouvez aussi faire un prêt personnel avec un taux d’intérêt moins imposant qu’une carte de crédit. Ainsi le remboursement s’effectuera sur une courte période avec des paiements fixes. Il y’a également la marge de crédit, souvent l’option prisée dans le cadre des rénovations de maison avec un taux rentable et un accès facile et furtif. Quand vous avez des travaux à grande envergure, l’idéal est d’opter pour un prêt de refinancement hypothécaire.

Le prêt de refinancement hypothécaire, la meilleure option

Pour s’assurer d’effectuer des travaux de rénovation de votre maison à la hauteur de vos attentes, le meilleur choix possible est d’opter pour un financement hypothécaire. Avant tout, vous devrez évaluer vos besoins réels sans rien laisser en rade, c’est pour être sûr de ne pas avoir des regrets plus tard. Le dossier ainsi bien fait, faites appel à un courtier hypothécaire qui sera le relai entre vous et les banques notamment pour vous négocier à votre place le meilleur taux possible et vous présenter des conditions optimales adaptées à votre situation. L’acceptation du dossier passe, dans le cas de l’achat d’une maison avec rénovation à faire, par un accord réel avec le vendeur. Votre acceptation de dossier acquis, vos travaux de rénovation peuvent ainsi débuter. S’il s’agit de rénovations après l’achat d’une maison, les sommes peuvent être retenues par le prêteur jusqu’à la fin des travaux.

Si vous optez pour vendre et vous achetez une nouvelle demeure, il faudra prévoir de bons montants pour les coûts de la construction en passant par la fondation maison neuve jusqu’au toit.

 

 

Les 5 clés pour une rénovation de cuisine réussie

Les 5 clés pour une rénovation de cuisine réussie

Avec le temps, la cuisine devient usée et finit par être démodée. Pourtant, pour être à l’aise et cuisiner dans le confort, il convient de la rénover et de la mettre à jour. Voici 5 clés pour rénover votre cuisine

1.    Faire un constat de l’état de la cuisine :

Avant d’entamer une rénovation de votre cuisine, pensez tout d’abord à faire un constat de l’état de votre cuisine. C’est une chose à laquelle vous devez vous appliquer soigneusement. Il s’agit de lister les éléments à faire réparer, des objets à remplacer et l’ensemble des travaux annexes à effectuer. Évaluer les dégâts pour mieux estimer vos dépenses et pour vous aider à préparer. Vous réaliserez peut-être que vous n’avez pas besoin autant de budget.

2.    Penser aux murs :

Quand on parle d’un mur, on parle souvent de sa couleur et de son revêtement. Avec le temps, la peinture devient défraichie. En revanche, si votre mur est en carrelage, celle-ci pourrait être encore en bon état même après quelques années. Envisagez quand même de le remplacer par un carrelage mural à poser pour changer un peu la décoration. Veillez à bien choisir une couleur ou un motif qui s’harmonise avec l’ensemble du mobilier dans la cuisine.

Mais en réalité, il ne s’agit pas que de peinture et de revêtement. Penser aux murs veut dire aussi, remettre en question son emplacement. C’est peut-être le temps de rénover votre cuisine en cuisine ouverte à la salle à manger ou au salon. En plus, supprimer un mur peut vous faire gagner beaucoup d’espace.

3.    Chercher de nouvelles idées pour vous inspirer :

L’innovation est toujours en marche dans n’importe quel domaine. En matière de décoration, de rénovation et d’aménagement, les nouvelles idées sont toujours d’actualités. Mais où trouver ces nouvelles idées ? Assistez et participez à des salons de décoration maison, consultez des forums en ligne, consultez des designs sur les réseaux sociaux (Pinterest, facebook…) pour trouver de nouvelles idées pour la décoration de votre cuisine.

4.    Penser et optimiser vos déplacements dans la cuisine:

Le plus important dans une cuisine c’est de pouvoir effectuer les tâches sans encombre, de se déplacer sans obstacle. La meilleure solution pour s’y faire c’est de rénover la cuisine en suivant le triangle d’activité. Si votre cuisine n’est pas encore agencée en suivant ce triangle, consultez un professionnel près de chez vous pour vous aider. Souvent appelé Triangle d’or de la cuisine, il se repose sur trois points focaux :

  • La zone de cuisson, là où il y a les plaques de cuisson avec le four,
  • La zone de lavage avec l’évier et la vaisselle,
  • Et enfin, la zone de stockage où l’on stocke les nourritures.

5.    L’éclairage de la cuisine :

En dernier, mais pas le moins important, l’éclairage de la cuisine. Les ménages ont tendance à la négliger alors qu’il est vital. Dans un premier temps, il valorise votre cuisine. Les luminaires créent aussi une ambiance conviviale dans la cuisine. Pour sortir un peu de l’ordinaire, ajoutez à votre éclairage habituel (lustre, lampe…) des éclairages directionnels.

L’EMPLACEMENT IDÉAL POUR INSTALLER UNE POÊLE À BOIS

L’EMPLACEMENT IDÉAL POUR INSTALLER UNE POÊLE À BOIS

Les poêles à bois sont des machines de chauffage économique et écologiques utilisées depuis très longtemps mais connues par peu de monde. Il faut savoir qu’ils offrent un confort sans égal surtout pendant l’hiver. Ils vous donneront toujours une envie de rester chez vous.

Mais ce confort est basé sur un bon emplacement de la poêle à bois dans la maison, quel est donc le bon emplacement la poêle ? Ce n’est pas toujours dans le salon ou dans la cuisine, comme la plupart des gens le pensent, qu’est le meilleur endroit pour placer un système de chauffage comme le poêle à bois. Ce n’est pas toujours le cas.

Respecter avant tout les normes de sécurité :

Déjà, pour pouvoir installer un poêle, il faut que votre maison possède un conduit d’évacuation de fumée. C’est près de ce conduit qu’est la place la plus idéale. Mais encore, il faut que celle-ci suive les normes de sécurité en vigueur. Le débouché pour le conduit d’évacuation de la fumée doit dépasser les 40 cm de faîtage. Une distance de 10 cm doit être respectée entre les parois du conduit et les éléments combustibles (poutres, plafond…). Il faut aussi que ce conduit soit le plus vertical possible pour assurer un bon tirage un chauffage optimal. Donc si votre maison ne possède pas encore de conduit de fumée, il faut au plus vite en faire installer par un professionnel avant d’installer la poêle.

Optimiser au maximum la circulation de la chaleur :

L’emplacement d’un poêle doit respecter les normes de sécurité en vigueur pour assurer une fonction optimale du poêle et garantir la sécurité de votre maison. Mais vous pouvez pousser encore plus la fonctionnalité du poêle à bois et profiter d’un vrai confort. Il faut tenir compte de la circulation de la chaleur par la circulation de l’air. Cependant, la circulation de l’air varie d’une maison à une autre. En général, la plupart des poêles chauffent par le dessus, de la façade et sur les côtés. Le meilleur emplacement serait de le placer au dos d’un mur face à une pièce (salon, cuisine…) Prenez en compte la taille de la pièce pour choisir la puissance du poêle.

D’autres idées d’emplacement du poêle :

Voici d’autres idées pour placer votre poêle à bois dans votre maison. Ce sont des idées innovantes et assez audacieuses mais très originales :

  • Placer le poêle pour séparer deux pièces : Il jouera donc les rôles d’un mur sans pour autant séparer les deux pièces.
  • Dans la salle de bain : Ce n’est pas très courant mais cela existe réellement. Vous pouvez profiter d’un bon bain tout en profitant du confort et d’une chaleur douce.
  • Dans un coin spécial dans une maison : Chacun à son coin préféré dans la maison. Pourquoi ne pas faire de ce coin un endroit de chaleur et de confort ?

Pensez à installer un poêle à bois pour votre système de chauffage. Son utilisation réduit considérablement la consommation d’énergie fossilisée. Les bûches en bois utilisés sont entièrement renouvelables et sans danger. En faisant ainsi, vous faite un geste d’envergure planétaire.

Comment sécuriser vos fenêtres contre les cambriolages ?

Comment sécuriser vos fenêtres contre les cambriolages ?

Les portes et les fenêtres constituent des points d’entrée potentiels pour les malfaiteurs. Il est ainsi essentiel de prendre des mesures pour sécuriser vos fenêtres contre les cambriolages. Il y a plusieurs manières de vous protéger, soit avec l’aide d’un professionnel, soit avec quelques bricoles faites maison.

Les fenêtres au rez-de-chaussée représentent le plus de risques d’être le point d’entrée des cambrioleurs. Afin de dissuader ces malfaiteurs d’entrer par effraction chez vous, mieux vaut prendre des mesures de sécurité.

5 manières de sécuriser les fenêtres des cambriolages

1. Installer des fenêtres plus solides

Les fenêtres traditionnelles sont en général composées de cadres en bois et de verre. L’aspect d’origine de vos fenêtres se marie parfaitement avec le design original de votre maison, et c’est certain que vous souhaitez les garder. Cependant, au niveau de la sécurité, ce sont des points d’accès faciles pour les cambrioleurs. Alors, comment faire ?

Faire installer de nouvelles fenêtres peut vous permettre de bénéficier d’une sérénité d’esprit. Plus solides et plus robustes, les fenêtres modernes avec des verres trempés sont plus sures. Difficilement cassable, c’est un moyen plus pratique de dissuader les malfaiteurs.

2. Verrouiller les fenêtres

Cela peut sembler simple et inefficace, mais il peut s’avérer très utile de placer un simple verrou de fenêtre, monté à l’intérieur, pour empêcher le cambrioleur d’entrer dans la maison ou même pour le dissuader de le faire. De manière générale, plus la possibilité d’échec est grande, moins un cambrioleur risque de frapper votre maison.

3. Installer des barres de fenêtre

Les barres de fenêtre constituent l’un des moyens les plus utilisés pour sécuriser une maison contre les cambriolages. De plus, en travaillant avec un professionnel, vous pouvez utiliser vos barres de fenêtres comme décors de votre maison. Il vous suffit de laisser votre imagination s’exprimer. Ainsi, vous réduisez les risques de vol tout en sublimant l’extérieur de votre habitation.

4. Installer un système d’alarme

Selon votre budget, vous devez doter votre maison d’un système d’alarme approprié. Les systèmes d’alarme de fenêtre de base se composent de deux aimants placés sur la fenêtre et le cadre de la fenêtre. Si cette fenêtre, sécurisée par une alarme, est ouverte lors de l’activation de l’alarme, un générateur de son (sirène ou sonnerie) est activé pour répudier le voleur. Les systèmes plus complexes ont un maillage qui détecte si le verre est brisé. Des systèmes d’alarme encore plus avancés ont des capteurs de mouvement qui sont déclenchés par le mouvement d’hommes ou d’animaux près de la fenêtre. Vous pouvez également régler la sensibilité des capteurs afin que l’alarme ne soit pas déclenchée par une chute de feuille.

5. Installer un système de surveillance vidéo

Surement l’option la plus chère, mais aussi la plus efficace ! Si vous voulez être sûr à 100 % de ce qui s’est cassé (ou sur le point de casser) dans votre maison, faites installer un système de surveillance vidéo. Bien sûr, cela n’arrêterait pas un cambrioleur s’il décidait de s’y introduire, mais cela pourrait dissuader ceux qui y pensent. Même l’installation d’une fausse caméra de vidéosurveillance sur les fenêtres les plus menacées peut avoir un effet dissuasif sur les cambrioleurs potentiels.