Quel panneau sandwich choisir pour ma maison?

Quel panneau sandwich choisir pour ma maison?

Lors de la construction d’une maison plusieurs possibilités existent en ce qui concerne la couverture de la toiture. Figure parmi celles-ci le panneau sandwich. Disponible sur ce site en différents modèles, avant de vous indiquer sur quels critères vous appuyer pour choisir le votre marquons un temps d’arrêt sur ce produit dont les avantages sont nombreux.

 

Le panneau sandwich, un excellent isolant

 

Le panneau sandwich n’est pas juste une couverture de toiture. Il est aussi un excellent isolant pour cette partie de la maison qui engendre jusqu’à 25% des déperditions de chaleur. Pour remédier à cette situation qui en plus d’avoir un impact sur l’environnement en a aussi un sur les factures d’énergie la pose d’un pareil revêtement de toiture est une bonne solution.

 

Il est en effet composé de plusieurs matériaux qui sont assemblés comme pour un sandwich comestible, d’où son nom. Il possède alors plusieurs couches, un parement, une sous-face décorative et une couche d’isolation entre les deux parements. C’est cette dernière qui permettra de maintenir la chaleur à l’intérieur en hiver et la fraîcheur en été. Elle est habituellement en mousse de polyuréthane, car offrant de bonnes performances.

 

Les avantages du panneau sandwich

 

Un avantage indéniable du panneau sandwich c’est son pouvoir isolant. Venant en complément d’une autre solution d’isolation de la toiture, il permet de réduire les pertes de chaleur. Cette solution peut être envisagée aussi bien lors de la construction de la maison que lors de travaux de rénovation. On l’appréciera d’autant plus qu’il est financièrement plus accessible que l’achat d’un revêtement de toiture et d’un isolant.

 

Un autre avantage de cette couverture de toiture c’est sa pose qui est rapide et facile. Les panneaux se posent en effet sur la charpente et se vissent directement sur la structure en bois ou en métal. Bien que la tâche soit relativement aisée il reste conseillé de faire appel à un professionnel, un mauvais assemblement des différents panneaux pouvant occasionner des ponts thermiques quand bien même vous aurez fait attention à bien les choisir.

 

Les critères de choix du panneau sandwich

 

Si le panneau sandwich s’adapte à tout type de construction en l’occurrence de maison individuelle, un critère dont il faut tenir compte lors de l’achat c’est le modèle de toiture. Comme vous pouvez le constater en vous rendant sur cette page, il en existe plusieurs. Le panneau sandwich sera recommandé si pour votre maison vous avez opté pour une toiture en pente, peu importe le degré d’inclinaison. De celui-ci dépend toutefois les dimensions en termes de longueur pour un revêtement esthétique et pratique.

 

Un autre critère dont il faut tenir compte c’est l’épaisseur des parements intérieur et extérieur. Il doit être de 0,5 mm. En ce qui concerne l’épaisseur totale elle doit idéalement être comprise entre 30 et 120 mm, étant entendu que plus elle sera grande et plus l’isolation sera performante. Quant aux finitions, selon les goûts et préférences il en existe en tôle galvanisée, en alliage aluminium, en acier imitation tuile ou encore en acier laqué pour n’en citer que quelques-uns.

 

Le panneau sandwich est un revêtement de toiture deux en un qui en plus d’être esthétique  permet le bon écoulement des eaux de pluie et améliore l’isolation de la maison. Pour que cette dernière soit performante il est conseillé en plus de la pose des panneaux d’isoler aussi les combles. Pour en savoir plus sur l’isolation des combles cliquez ici.

 

Pourquoi choisir le substitut de carrelage ?

Pourquoi choisir le substitut de carrelage ?

De plus en plus de particuliers optent aujourd’hui pour le substitut de carrelage grâce aux nombreux avantages que ce dernier propose. En effet, en plus d’être plus résistant que le carrelage, ce nouveau type de revêtement est également plus esthétique puisqu’il existe différents substituts sur le marché.

Qu’est-ce au juste que le substitut de carrelage ?

Le substitut de carrelage est un matériau composite, généralement d’une épaisseur de 3 mm, qui est une alternative plus intéressante que le carrelage. Il est souvent composé d’un système conçu en sandwich ce qui lui procure une meilleure résistance à l’humidité, surtout s’il est posé dans une pièce souvent soumise à l’humidité comme la salle de bain, la cuisine ou encore l’extérieur. Ce substitut est un dispositif de 2 plaques d’alu thermocollé avec une plaque centrale de polyéthylène solide, lui offrant ainsi plus de solidité et de ténacité. Le substitut peut être fabriqué avec différents matériaux ou confectionné comme une imitation, ce qui lui rend également plus esthétique.

Les avantages d’un substitut à imitation parquet

Le substitut de carrelage à imitation bois ou parquet est un revêtement qui offre un grand avantage esthétique et un design moderne. D’ailleurs, il est facile de faire la différence entre les deux et pourtant le prix du substitut est relativement plus bas que celui d’un parquet en bois naturel. Son atout est également qu’il résiste parfaitement à l’eau contrairement à un revêtement en bois naturel. De plus, il possède une excellente propriété résistante contre l’usure et les rayures. Grâce à sa résistance à l’eau et aux chocs, ce revêtement est idéal pour recouvrir les planchers extérieurs comme la terrasse ou le porche. D’ailleurs, il résiste parfaitement aux intempéries et aux rayons UV, cela sans besoin d’un entretien particulier ou d’un traitement spécifique.

Le carrelage clipsable comme substitut

Si vous cherchez un carrelage facile à poser et ne nécessitant ni joints ni colle, le substitut de carrelage de beaustile est certainement la meilleure solution pour vous. Sa facilité d’installation est d’ailleurs l’un de ses principaux avantages. Ce revêtement peut être installé sur tous les supports sans besoin de grands travaux ni de l’intervention d’un professionnel. Il vous suffit de la poser sur un plancher plan et le design de la pièce va être transformé de long en large. Vous pouvez choisir entre un modèle sans colle ni joint ou bien opter pour un modèle avec joint pour les pièces humides. Pour couronner le tout, ce revêtement est également très facile à remplacer ou à changer s’il est endommagé.

Fonctionnement d’un portail électrique

Fonctionnement d’un portail électrique

Un portail électrique est une entrée d’un édifice ou d’une propriété constituant une porte de grande dimension. Il a la capacité de protéger la maison contre tous types d’effractions. Il est disponible en différents modèles à savoir manuel et électrique. Aujourd’hui, la plupart des maisons possèdent des portails électriques parce qu’ils offrent une utilisation sûre.

Comment fonctionne un portail électrique ?

Le portail électrique est la nouvelle innovation qui va avec la domotique. Il fonctionne à l’aide d’un simple clic sur une télécommande qu’on actionne à distance. Cette télécommande ou bouton d’interrupteur envoie une impulsion électrique au moteur qui déclenche l’ouverture et la fermeture du portail. Puis, la motorisation varie e fonction de la menuiserie à savoir coulissant ou à battant. Si vous choisissez le premier type, il dispose d’un système de rail au sol ou autoportante. Son fonctionnement est simple notamment le moteur va entraîner le vantail latéralement et guider ainsi l’ouverture et la fermeture du portail. En revanche, si vous optez pour le second cas, il serait mieux de se tourner vers le modèle autoportant où le vantail se déplace le long d’une crémaillère. Mais pour un modèle à battant, on peut avoir le choix entre différentes sortes de motorisation à savoir à bras, à vérins, à noue, intégrée ou enterrée.

Il est important de savoir que peu importe le mode d’ouverture du portail électrique, l’automatisme utilisé doit s’adapter aux dimensions et au poids du portail. Et en ce qui concerne la pose, elle doit être e fonction des contraintes physiques et mécaniques pour que le portail puisse bien fonctionner. On peut citer entre autres la nature des matériaux, l’absence de frottements, la solidité des piliers et des scellements,…

Les qualités d’un portail électrique

L’avantage principal d’un portail électrique c’est son ouverture automatique. On n’a pas besoin d’efforts physiques pour l’ouvrir et le fermer. Mais ce n’est pas tout, il est aussi très pratique et sécuritaire. En effet, il apporte une excellente protection de la maison. Ce serait difficile pour les cambrioleurs de contourner le système de verrouillage. En effet, il ne peut être ouvert que par les personnes détentrices de la télécommande ou du code d’ouverture. Puis, le portail électrique permet aussi d’obtenir un gain de temps parce qu’on n’a plus besoin de stationner pour ouvrir le portail. Et après, lors de la fermeture de ce dernier, il peut y avoir une détection de mouvement.

Outre celles-ci, ce type de portail a également l’avantage de respecter les normes en vigueur qui sont les normes Européennes EN 60335-2 95  et EN 132 41 mais aussi les normes Françaises NF P 25 – 362. Par la suite, il peut aussi s’adapter à tous les types de portails existants que ce soit coulissant ou battant. Enfin, un des avantages du portail électrique aussi c’est qu’il est disponible dans tous les matériaux qui ont chacun ses qualités au niveau esthétique, pratique et climatique. On a par exemple le bois, le fer forgé, l’aluminium et le PVC. Pour le portail électrique en bois, il est très esthétique mais nécessite un entretien. Pour le fer forgé, il est robuste. Quant à l’aluminium, c’est un matériau très résistant. Il imite le bois et le métal. Et enfin, le portail électrique en PVC est le plus léger de tous.

A l’instar de toutes ces qualités, le seul inconvénient du portail électrique se place dans son prix qui est plus élevé par rapport à une ouverture manuelle classique.

Les clés pour une isolation de combles réussie.

Les clés pour une isolation de combles réussie.

L’isolation des combles est une priorité, que ce soit pour une construction neuve ou une rénovation. En effet, une toiture représente 30% des déperditions d’un logement non isolé. Pour vivre au mieux votre comble, vous devez donc soigner l’isolation thermique de ses parois. Voici comment vous pourrez vivre votre comble avec confort.

Réaliser un investissement considérable avec l’isolation des combles.

S’il est une surface d’une maison qui représente potentiellement le plus de déperditions thermiques, c’est bien le comble. Isoler des combles est donc un investissement indispensable pour votre confort. L’isolation des combles est nécessaire aussi bien en été qu’en hiver. Pendant la saison hivernale, elle permet de limiter les fuites de chaleur, pendant la saison estivale elle limite l’échauffement de l’air intérieur de l’habitat. Ainsi, cette solution thermique est le moyen le plus rapide pour gagner en économie d’énergie et en confort, et ce, qu’il s’agisse de combles aménagés ou de combles perdus.

Isolation des combles : Quid de l’espace habitable?

Comment parviendra-t-on à ne pas trop rogner l’espace habitable lors de l’aménagement de combles ? C’est la question principale que l’on se pose lorsqu’on souhaite réaliser l’isolation des combles. Pour ce faire, choisissez des isolants avec une performance certifiée et des caractéristiques techniques validées pour ce type d’application. Vous pouvez solliciter l’intervention de professionnels en isolation thermique pour trouver des solutions d’isolation permettant de ne pas trop rogner l’espace habitable. Certaines entreprises pourront même vous proposer une isolation gratuite suivant des conditions spécifiques.

Objectif : performance d’isolation.

Dès le départ, optez pour des matériaux performants pour obtenir une performance énergétique et rentabiliser votre investissement plus rapidement. En toiture dans le neuf, visez une résistance thermique minimum de R=8m².K/W (pour une construction conforme à la RT 2012). En rénovation, la résistance thermique minimum est de 6m².K/W en combles aménagés et de 7m².K/W en combles perdus. Si cela est possible, placez une résistance thermique supérieure. Grâce à une bonne performance d’isolation, vous pourrez efficacement limiter les besoins en énergie de chauffage ou de refroidissement du logement, et donc économiser sur votre facture d’énergie. L’étanchéité à l’air de la toiture est indispensable afin de garantir cette bonne performance.

Isolation des combles et surchauffes estivales.

Pour votre confort d’été, aussi bien en combles aménagés qu’en combles perdus, il est important de choisir une isolation à fortes résistances thermiques. Etant donné que la toiture soit la surface la plus exposée au rayonnement solaire, il est indispensable de limiter le plus possible la pénétration de la chaleur dans le bâti en réalisant une isolation des combles. En construction neuve, choisissez une résistance thermique minimale de R=8m².K/W ; et en rénovation, optez pour une résistance thermique d’au minimum 6 ou 7m².K/W.