Les règles à respecter pour une extension de maison

Pour diverses raisons, on est amené à agrandir la maison. Que ce soit pour avoir plus de place ou pour une esthétique modernisée, l’extension de la maison fait toujours partie du quotidien d’entretien de cette dernière. Seulement, ce n’est pas une démarche qui se veut être gratuite puisqu’elle sera soumise à des contraintes qu’il faudra à tout prix respecter. Il y a donc des règles qui régissent cette démarche et bien les connaître permettra de mieux les appréhender par la suite.

Pour le permis

Lors de la rénovation et extension d’une maison individuelle, il sera important de savoir si les travaux seront soumis à la demande d’un permis de construire ou bien à une déclaration préalable. Pour savoir si le permis de construire est nécessaire, il faudra se baser sur la surface d’agrandissement. En effet, si les travaux créent une surface de plancher ou d’une emprise au sol supérieure à 20 m², le permis sera nécessaire. Ce sera aussi le cas si la maison se situe dans une zone urbaine et est soumise à un plan local d’urbanisme et si la surface à créer va au-delà des 40 m² pour une surface de plancher ou une emprise sol. Pour faciliter les démarches, dans ce cadre, il est conseillé de faire appel à des professionnels dans le domaine comme les maisons Cronos.  

Pour la déclaration préalable

Pour savoir si la construction de maison est juste soumise à une déclaration préalable, il faudra se référer à quelques critères de base. Clairement, si les travaux créent une surface de plancher ou bien une emprise au sol allant entre 5 m² à 20 m², la déclaration sera obligatoire. Aussi, dans le cas où la maison se situerait en zone urbaine dans le cadre d’un plan d’urbanisme et que les travaux créeront une surface de plancher ou une emprise au sol de moins de 40 m², seule la déclaration sera nécessaire.