Expatriation en Espagne : les étapes nécessaires

Si vous faites un métier qui nécessite de déménager en Espagne, vous devez suivre un certain nombre de conditions et des pré requis sont nécessaires avant même que vous déménagiez. Une expatriation ne se fait pas à la légère, préparez-vous et renseignez-vous au maximum pour ne pas avoir de mauvaises surprises à votre arrivée. Voici donc quelques conseils pour faciliter votre déménagement en Espagne.   Les démarches nécessaires en France Vous ne pouvez pas déménager sans en avoir au préalable informé les instances publiques françaises. L’Espagne étant un pays européen, vous aurez la chance de ne pas croulez sous les obligations administratives mais un minimum est tout de même requis. Il est nécessaire d’informer votre banque et le centre d’impôt de votre future expatriation. Pour votre banque, envoyez simplement une lettre à votre conseiller de clientèle de manière officielle. Avoir une trace écrite est toujours préférable pour votre banque, sachez également que votre expatriation entraînera la fermeture de certains comptes. Quant à l’administration fiscale, il vous faudra notifier votre expatriation de la même manière qu’avec votre banque. Votre régime d’imposition changera puisque vous ferez désormais partie du centre des non-résidents. Si vous quittez la France alors que l’année fiscale n’est pas terminée, vous serez imposé comme si vous étiez resté en France et seulement imposé en tant que non-résident l’année suivante. Enfin, n’oubliez pas de déclarer votre changement d’adresse à la sécurité d’adresse.   Connaître les exigences administratives espagnoles Votre premier réflex dès que vous arrivez sur le territoire espagnol est de faire les démarche nécessaire pour obtenir le Numéro d’Identification des Etrangers (NIE) qui vous sera indispensable dans toutes vos démarches administratives et d’achat de biens immobiliers. Si par exemple vous souhaitez acquérir un bien immobilier à Marbella, ce numéro vous sera indispensable pour ouvrir un compte bancaire et conclure l’achat de ce logement. Une fois le NIE reçu, vous pourrez devenir propriétaire ou locataire d’un logement et ainsi devenir pleinement un résident français en Espagne. Dès lors, le certificat d’ « empadroniamiento » attestera de votre nouvelle résidence en Espagne. Vous devrez également faire les démarches nécessaires à votre enregistrement à la sécurité sociale afin de pouvoir bénéficier de la structure médicale espagnole. Enfin, plusieurs démarches qui ne sont pas obligatoires mais fortement conseillées sont à prendre en compte. Il s’agit par exemple de l’inscription au registre des français résidant à l’étranger et du certificat qui sera la preuve que vous êtes un ressortissant de l’Union Européenne et que, par conséquent, vous bénéficiez d’un droit de résidence sur le sol espagnol.