Déco maison:comment choisir un canapé ?

Pièce maîtresse du salon, même si plusieurs designers réfléchissent à d’autres manières d’aborder cet espace, le fameux canapé demeure de nos jours dans la grande majorité des foyers le meuble de base. À l’heure ou le séjour et le salon ne font plus qu’un, sa présence permet d’ancrer et de cloisonner naturellement ce coin « repos ». Choisir un canapé est probablement une des choses les plus difficiles quand on meuble son intérieur. Il fait aussi partie des achats incontournables, certes, comment bien choisir un canapé ?

Opter pour le confort.

Généralement, la première chose que l’on regarde dans un canapé est sa couleur, sa forme, mais tout aussi important, bien qu’invisible sont son rembourrage et sa structure. En effet, il est important de s’attacher au confort de ce meuble par rapport à son utilisation, notamment mangé, faire du tricot, regarder la télévision, converser avec des amis. D’ailleurs, il devra être ni trop mu ni trop dure en assurant un bon maintien au niveau de l’assise et du dossier. Côté pratique, sachez que le canapé classique est constitué d’une structure en général en contreplaqué ou en hêtre ou encore en pin. Cette structure peut être aussi constituée en métal. De plus, des traverses en bois agrafées et collées renforcent la solidarité de l’ensemble. Ensuite viennent les suspensions, plus précisément des ressorts qui possèdent une meilleure élasticité que les sangles. Enfin, le tout est rembourré par de dossiers et des cousins d’assise. La mousse HR « haute résilience » offre le plus grand confort et la bonne densité se situant autour de 30 kg/m3. Ainsi, il faudra bien vérifier que la densité de l’assise soit suffisante pour éviter que le canapé se creuse.

Pensez à la taille du canapé/ espace

Avant d’aborder la forme, le revêtement, la couleur du futur canapé, la première chose auquel on doit penser est sa place. En effet, il doit trouver sa place dans l’espace dont on dispose. Il n’existe pas de recette tout faite pour pouvoir disposer les meubles. Entre le profil des habitants, l’architecture des lieux, l’orientation et l’espace disponible, il n’y aura jamais deux configurations semblables. De ce fait, il faudra définir les espaces positifs notamment occupés par les meubles et les espaces négatifs permettant de circuler dans la pièce. Ainsi, le mieux est de prendre exemple sur les architectes d’intérieur qui dessinent un plan en plaçant les divers meubles et les zones de circulation.