Conseils pour réussir la création d’un jardin japonais

Lorsqu’il est question de jardin japonais, la première chose qui nous vienne à l’esprit c’est la communion entre la nature, limitant les touches d’artifices dans la composition. Cette règle est très stricte, d’autant plus que cela relève de l’art nippon. Vous pourrez ainsi jouir d’un véritable jardin zen   où le mariage du minéral et du végétal sera au rendez-vous. Alors, si vous souhaitez découvrir davantage sur la conception de votre jardin dans les règles de l’art du jardin nippon, voici quelques points que vous devrez certainement savoir. En quoi consiste exactement un jardin japonais ? Avec un jardin zen, vous aurez le plaisir de découvrir le sentiment de quiétude, d’apaisement et de sobriété. Cela deviendra rapidement un endroit de détente absolue où vous appréciez passer des moments seuls, en amoureux ou entre amis. Tout cela est l’essence même du jardin japonais, et le concept lié à sa création se base sur ces principes. Différents éléments sont utilisés dans la conception de ce jardin. C’est pourquoi lorsque vous visitez les jardins japonais chez les particuliers ou si vous avez la chance de voyager au pays du soleil levant, vous retrouvez toujours divers éléments comme les bambous, les plantes vertes, les pierres, la fontaine permettant de concevoir une ambiance du jardin zen. Cet ensemble créé une harmonie, une sérénité et un apaisement en plein cœur d’un univers à part. Vous  trouverez également un mélange de minéral, de végétal et d’eau. La plupart des paysagistes jouent avec ces trois éléments pour créer un jardin typiquement japonais. De quoi se laisser charmer par un jardin résolument zen. Quel est le secret pour réussir un  jardin japonais ? Pour bien agencer votre jardin afin de le transformer en un jardin japonais plein de vie, vous aurez besoin de plusieurs éléments qui sont nécessaires dans le décor zen. Comme nous l’avons mentionné un peu plus haut, vous devrez aménager fontaines, bassin, galets, lanternes, Bouddha et statuettes pour transformer votre extérieur en un véritable jardin zen. Chacun de ces éléments doivent être en harmonie totale avec une organisation quasi-millimétrée pour ne rien laisser au hasard, surtout pour les jardins zen chez les particuliers. De la taille des arbres à la couleur des plantes et arbustes choisis, en passant par la position des galets, tous doivent être pensés à l’avance afin de donner vie à un endroit feng-shui. Vous pourrez ainsi vous sentir bien dans cet univers tout en respectant la tradition japonaise. Contrairement à un jardin en friche, un jardin zen demande beaucoup plus d’entretiens. L’avantage c’est que vous aurez le plaisir d’y balader et de vous y reposer à n’importe quelle saison de l’année. Alors, pour vous accompagner dans la création d’un cour et jardin japonais, voici quelques points que vous devrez considérer. Mettre de côté les lignes droites et avantager l'asymétrie Le jardin japonais est tout le contraire des jardins traditionnels français ou Provençaux. En effet, ce type de jardin apprécie l’asymétrie des choses car chez les Japonais, c’est de cette manière que l’harmonie naisse. Si le déséquilibre se retrouve dans ce type de jardin, vous allez sentir cela dans les arbres et les roches qui viendront composer ce type de jardin. C’est ainsi que vous retrouver la sérénité ainsi que l’équilibre dans un jardin zen. Ainsi, ne misez pas sur des allées marquées de bordures mais des rochers créant un triangle irrégulier. Aménager le jardin zen sur une cadence impaire Lorsqu’il s’agit de l’art nippon, les nombres impairs sont souvent considérés comme de bon augure, apportant de la chance et de positivité. Ainsi, si vous avez tendance de planter des végétaux par nombre pair comme deux ou quatre, vous allez devoir miser sur les chiffres impairs lorsque vous allez créer un jardin zen à la nipponne. Pour cela, optez pour des chiffres comme le trois, le cinq et le sept. Cela est aussi le cas pour les rochers qui doivent être disposés en nombre impair. Sélectionner des plantes dédiées pour le jardin zen En matière de jardin japonais, il faut savoir que toutes les plantes ne remplissent pas les critères du zen et de la quiétude. Ainsi, pour effectuer votre composition végétale, privilégiez les végétaux persistants comme les pins, l’érable japonais, le chêne et bien évidemment les arbres fruitiers. Si le climat vous le permet, n’hésitez pas à privilégier le cerisier qui propose une floraison vous rappelant l’ambiance japonaise durant la période automnale. Pour les plantes de terre, optez pour de la bruyère, du bambou ou des arbustes à croissance lente sans oublier les plantes couvre-sol. Miser sur une touche sobre Sobriété et simplicité riment parfaitement avec les jardins zen. Pour ce faire, veuillez réduire les artifices qui peuvent nuire à la valeur qu’offre votre jardin. Cela ne vous empêche pas par contre d’y mettre des lanternes, des ponts, des cascades et des fontaines. Evitez tout simplement d’en mettre trop, d’autant plus qu’ils sont utilisés en guise d’élément décoratif. Privilégiez les articles confectionnés dans de la matière mat ou brut, tout en respectant une touche d’élégance dans les formes des éléments qui entrent dans la composition de votre jardin japonais harmonieux. Bien mesurer les espaces entre les différents éléments du jardin Même si le jardin japonais est basé sur l’asymétrie, pensez aussi à faire attention aux espacements de chaque élément qui se trouvent dans votre jardin. Evitez de donner à votre jardin l’impression de fouillis, mais plutôt de bien  isoler chaque élément pour les mettre en valeur. Cela va de pair avec les éléments simples qui viendront embellir votre jardin. Opter pour des décors et des meubles en matière naturelle La base d’un jardin japonais est sans conteste la nature, dans ce cas, veuillez limiter les meubles de jardin qui s’inviteront dans votre jardin au risque d’être inesthétique. Privilégiez plutôt des meubles conçus en matière naturelle que ce soit pour votre abri jardin ou pour votre tonnelle. Cela est aussi le cas pour les rochers qui viendront  s’implanter dans votre jardin. N’hésitez pas à adopter un point focal pour dévoiler la particularité de chaque élément de votre jardin, tout en respectant le style décoratif qui a dicté votre agencement dès le début.