Renforcer la sécurité d’un logement avec une alarme anti-intrusion

 

L’alarme anti-intrusion est indispensable pour se protéger du vol ou du vandalisme. Elle vous prévient en cas d’intrusion lorsque vous êtes absent ou pendant la nuit. À l’heure où la technologie est omniprésente dans notre quotidien, ce système de sécurité est le meilleur équipement pour faire fuir les malfrats qui tentent de s’introduire chez vous. Si vous souhaitez équiper votre maison déjà existante d’une alarme anti-intrusion, privilégiez le modèle sans fil qui est plus discret. En revanche, un modèle filaire est conseillé pour une habitation en cours de construction.

Les éléments qui constituent une alarme anti-intrusion

Une alarme anti-intrusion dispose de détecteurs. Ceux-ci se présentent sous deux formes. Il y a d’abord les capteurs de mouvement. Ces derniers repèrent un déplacement ou un passage. Ensuite, on trouve les détecteurs d’ouverture qui se déclenchent quand la porte est ouverte. En outre, le système comprend un boîtier central qui reçoit les signaux émanant des détecteurs. Il permet le paramétrage de l’alarme, notamment pour que l’alerte ne se déclenche pas pour rien. Par ailleurs, l’alarme est bien sûr pourvue d’une sirène qui permet de faire fuir l’intrus et de prévenir le voisinage. Et enfin, un transmetteur GSM vous informe par téléphone qu’une alerte vient d’être déclenchée.

Quel capteur choisir pour son alarme anti-intrusion ?

Il existe différents capteurs permettant de détecter une intrusion qu’il s’agisse d’une alarme filaire ou d’une alarme sans fil gsm. Ils se déclinent en périphériques extérieurs, en détecteurs périmétriques et en détecteurs volumétriques.

Les premiers types de capteurs préviennent la tentative d’intrusion. Ils peuvent être des détecteurs infrarouges actifs, une barrière hyperfréquence ou des câbles enterrés. Quant aux détecteurs périmétriques, ceux-ci vont signaler l’ouverture d’une porte ou d’une fenêtre grâce à un contact magnétique. À noter qu’il y a divers types de détecteurs d’ouverture pour différents niveaux de sécurité. Entre autres, on trouve les détecteurs de choc qui réagit quand une paroi vitrée est détériorée. On peut également citer les détecteurs sismiques qui se déclenchent en cas de tentative d’intrusion par percement d’un mur. Enfin, les détecteurs volumétriques peuvent utilisés le système d’infrarouge passif, à ultrason ou à hyperfréquence.

Comment fonctionne une alarme anti-intrusion ?

L’alarme  anti-intrusion est facile à installer et à utiliser. Vous placez les détecteurs de mouvements dans la pièce où personne ne se déplace pendant votre absence ou la nuit. Les détecteurs d’ouverture, quant à eux, protègent les fenêtres et les portes. L’alarme se déclenche lorsqu’une intrusion ou un mouvement est détecté.

N’oubliez pas de prévenir vos voisins au moment de l’installation de l’alarme. Demandez-les de contacter les forces de l’ordre si la sirène sonne pendant vos absences. Si vous habitez dans un endroit plus reculé et sans voisinage, n’hésitez pas équiper votre système d’un transmetteur GSM.

Qu’en est-il du prix ?

Le prix d’une alarme anti-intrusion varie en fonctions de certains paramètres. Il dépend, notamment de la surface à sécuriser, qui va décider logiquement du nombre de détecteurs. Le prix tient compte également de la technologie choisie. Par ailleurs, vous pourrez procéder vous-même à l’installation d’un modèle sans fil. Par contre, il est plus judicieux de confier la pose d’une alarme filaire à un expert. Enfin, sachez que l’ajout d’autres éléments comme un transmetteur GSM ou une vidéosurveillance augmente le coût.

 

 

14 octobre 2019Lien Permanent Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *