Tuyauterie et chauffage : les avantages du tube multicouche

Tuyauterie et chauffage : les avantages du tube multicouche

Vous souhaitez aménager ou installer votre système de chauffage central ou celui du plancher, mais vous hésitez sur les tubes à utiliser pour avoir des installations de qualité optimale. En effet, il y en a plusieurs sur le marché, vous pouvez choisir entre le PER, le cuivre, ou les PVC, mais ceux qui ont la côte ces derniers temps, ce sont les tubes multicouches. Ces derniers sont les nouveaux chouchous des chauffagistes,car ils sont les plus compatibles avec les travaux de plomberie.Bien que sur le marché depuis déjà dix ans, Ils sont encore peu utilisés, bien qu’ils présentent de multiples avantages considérables. Le point.

Un tube multicouche, c’est quoi ?

Si traditionnellement, les matériaux comme le cuivre ou le PER étaient les plus utilisés par les plombiers-chauffagistes, actuellement, le tube multicouche commence peu à peu à les intéresser.

C’est un tube synthétique comme le PER dont il est dérivé.Il est, comme son nom l’indique,constitué de plusieurs couches. La première, se trouvant à l’intérieur, est faite en plastique (PEX-b ou PEX-c).La seconde couche est faite en aluminium soudé au laser. La troisième, qui constitue la partie extérieure visible,est,elle aussi, faite en plastique.Ce qui est intéressant avec cette combinaison, c’est que le tube multicouche présente les mêmes avantages que proposent un tube en plastique et celui en fer, car ces différentes couches ont leur rôle respectif.La première, la partie interne,sert à protéger du tartre et de la corrosion, la deuxième protège de l’oxygène, et la troisième protège des UV.

Il est disponible en différentes tailles, épaisseurs, et diamètres, selon vos besoins, et est utilisé dans les installations sanitaires ou, surtout, de chauffage. Les entreprises comme chauffagiste 91 l’utilisent pour tous travaux de réseaux, que ce soit pour une première installation ou pour une rénovation, en apparent ou en encastré.

Une meilleure résistance

Le tube multicouche est très plébiscité en grande partie pour sa robustesse. Effectivement, grâce à ses couches, il ne se corrode pas, ne s’entartre pas, possède une barrière anti oxygène, et résiste aux UV. Il est aussi résistant et aussi rigide que le cuivre et autres tuyaux métalliques, sauf que ces derniers présentent de grands risques d’entartrage. Contrairement aux PER traditionnels, qui sont très sensibles aux UV et qui sont sujets à de forte dilatation thermique, le multicouche résiste mieux aux hautes températures. Il n’adonc pas besoin de gaine ou d’être forcément encastré. Ce côté résistant est le garant de la longévité de l’ensemble de vos tuyauteries.

Une grande étanchéité

La présence de ces couches fait que ce tube a un revêtement imperméable à l’eau. Le multicouche est non seulement résistante à l’eau, mais en plus elle ne la laisse pas passer, ce qui est très important car ne risque pas de mettre à mal les travaux d’installation ou de réparation.Le tube multicouche est également imperméable à l’oxygène, contrairement au PER, ce qui fait qu’elle est la mieux adaptée pour les installations de chauffage car l’oxygène entraîne la corrosion de tout ce qui est métallique.

Facile à manier

L’utilisation des tubes en cuivre demande énormément de travail, du temps, beaucoup de matériels, et même un permis feu.Il faut souder et braser pour pouvoir le travailler, ce qui augmente encore plus les dépenses.Le PER quant à lui, à cause de sa forme, est difficilement maniable surtout pour respecter la linéarité.

Le multicouche, par contre,a beaucoup évolué avec le temps et est actuellement vendu avec des raccords démontables qu’on peut fixer manuellement en deux tons trois mouvements, et en plus vous aurez l’assurance qu’ils soient totalement étanches.

Facile d’utilisation, le tube multicouche est plus léger que le cuivre ou le PER, et est facile à découper.

Très pratique également, il ne nécessite pas de consommable (gaz…) et s’adapte parfaitement à toutes sortes d’installations, surtout le chauffage.Sa grande flexibilité fait qu’il reste encore courbé même après qu’il ait été cintré.

Plus de rentabilité

La flambée du prix du cuivre de ces dernières années a fait que le PER et le multicouche l’ont remplacé parmi les favoris des plombiers-chauffagistes. En effet, outre le fait qu’on paie cher pour le matériau, les cas de vol des cuivres sur le chantier sont trop fréquents, une chose qui ne risque pas d’arriver pour les installations avec des tubes multicouches.

En théorie, il est plus cher que le PER, ce qui explique la raison pour laquelle ce dernier est encore en tête de liste avec 40% des ventes de tube en France. Cependant, en pratique cet écart de prix est quasi inexistant vu les inconvénients que présentent le PER.Par contre, il est moins cher que le cuivre, mais tout aussi qualitatif que lui, si ce n’est encore plus d’après ce qu’on a vu plus haut. Si vous êtes en quête de rentabilité, opter pour le multicouche est la meilleure solution. Il représente un investissement sur le long terme, que ce soit dans le neuf ou dans la rénovation.

Miser sur la durée

Le cuivre vieillit mal à cause du tartre et de la corrosion, et le PER est soumis à de fortes dilatations avec le temps. Contrairement à eux, le tube multicouche assure des tuyauteries qui durent grâce à ses caractéristiques. Les installations de chauffage comme le chauffage du sol par exemple, seront assurés pour des années de bons et loyaux services, car le multicouche se dilate à peine.Tout au long de son utilisation, il n’y aura presque pas d’interventions sur la tuyauterie, ce qui est un bon point pour sa stabilité.Il a été prouvé que la durée de vie d’un multicouche peut aller jusqu’à plus de 50 ans.

Côté esthétique, il est top !

En plus d’être pratique et qualificatif, il est indéniable qu’esthétiquement il gagne beaucoup de points. De couleur blanche ou grise, le tube multicouche a le mérite d’être très design et passe-partout. Le mettre en apparent ne constitue aucun problème, bien au contraire, alors que le PER n’en est absolument pas adapté.

9 janvier 2019Lien Permanent Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *