Le contraste ancien moderne toujours aussi tendance en déco

Le contraste ancien moderne toujours aussi tendance en déco

Le mélange de style est toujours une bonne idée en matière de déco. Le vintage et le contemporain, un mariage sulfureux, mais pas facile du tout à associer. Comment rendre ce mélange subtil harmonieux ? amsamgram.com vous répond.

Les jeux de contraste ancien moderne

Il ne faut pas allier l’ancien et le moderne arbitrairement, ce serait un carnage. Jouer le contraste c’est se servir des couleurs, des formes, des tailles, des matières avec équilibre et harmonie. D’abord, associez des pièces vintages dans une pièce moderne. Mettez alors en valeur une pièce vintage avec une taille imposante et osez jouer les couleurs. Il est vivement conseillé d’opter un ton neutre ou froid et associer un déco à ton chaud. Pour un effet plus marquant, mélangez les matières, que ce soit du bois, du métal, du marbre, ou de la pierre. Pour ne pas paraître de mauvais goût, choisissez les matériaux de la même couleur travaillés d’une façon contemporaine, par exemple en optant pour le monochrome. Mais attention, il ne faut pas qu’un meuble écrase un autre, il faut respecter les proportions. Toutefois, vous pouvez aussi intégrer du moderne dans une pièce ancienne en respectant le principe d’équilibre. Avec les conseils des spécialistes de chez https://www.amsamgram.com, votre intérieur ancien moderne sera édifiant.

Les styles rétro et moderne

Un style rustique et moderne ou un style industriel, vous avez l’embarras du choix. En rappelant vos vacances à la campagne, le style rustique associe du moderne dans une espace ouverte, à grande hauteur du plafond, un mur en brique et des poutres en bois. Vous voyagez dans le temps avec le style industriel. Sortez les brocantes de votre cave, les pièces en métal, souvent marquées par le temps, se marient très bien dans une pièce moderne en lui apportant de la chaleur et de l’originalité. Ne jetez pas le vieux fauteuil de votre grand-mère, il pourrait être une pièce de charme dans votre déco.

L’isolation des combles : un gain économique et financier

L’isolation des combles : un gain économique et financier

Représentant plus de 30 % des déperditions thermiques, les combles ont besoin d’être isolés par des artisans RGE. Faisant partie des rénovations énergétiques d’un logement, l’isolation est la meilleure solution pour réaliser une économie d’énergie considérable. Mais, comment se passe l’isolation des combles et à qui doit-on faire appel ?

Quels sont les différents types de combles ?

Avant de procéder à l’isolation, il est important de définir les diverses sortes de combles. En effet, ce processus reste obligatoire parce qu’il permet de connaître le type d’isolation et les matières à utiliser. Il existe ainsi deux sortes : les combles aménagés et les combles perdus.

Les combles perdus sont ceux qui ne peuvent pas être habités à cause de la hauteur du sous-plafond ou de la charpente assez encombrante. Le soufflage de flocons d’isolants est la solution à privilégier pour ces combles dus à sa rapidité et son efficacité.

Les combles aménagés quant à eux sont caractérisés par l’important espace présent sous toit. En général, cet espace possède 1m80 de hauteur et un angle de 30 % de la pente du toit. L’isolation en plaque ou en roulant est le plus adaptée à ce type de combles.

Isoler les combles à petits prix et faire de grandes économies

En décidant d’isoler les combles, on peut jouir d’une réduction de plus de 30 % sur la facture d’énergie du logement. On peut dire que c’est une économie considérable par rapport aux coûts abordables des travaux. Vous pouvez compter un coût de 18 à 53 euros par m2 pour les combles perdus et 35 à 267 euros par m2 pour les combles aménagés, cela en fonction de la technique d’isolation. Pour calculer les dépenses en termes de rénovation, on peut se servir du simulateur de travaux d’isolation. Ce dernier sera en charge de proposer une estimation des économies réalisées en se basant sur la facture de chauffage actuelle. L’un des avantages d’isoler les combles par des artisans RGE, c’est de profiter de la prime énergie.

La rentabilité financière de l’isolation des combles

L’isolation des combles offre de nombreux gains comme ceux de la CEE, dès le début jusqu’à la fin des travaux. Concernant le coût d’investissement, il faut préciser que vous avez le droit de bénéficier du crédit d’impôt 2019. Effectivement, l’État octroie un avantage fiscal de 30 % lors des travaux de rénovation énergétique de la toiture, sans réclamer des conditions de ressources.

Réduire la facture sur le chauffage

Reconnus comme premier poste de perte de chaleur d’un logement, les combles qui ne sont pas isolés provoquent une augmentation de la facture de chauffage. Par conséquent, l’isolation de la toiture est l’initiative appropriée et la plus rentable si l’on veut diminuer les dépenses. Si le budget moyen de l’isolation des combles par des artisans RGE est la moitié de la dépense énergétique annuelle d’une maison, les ménages pourront réaliser une bonne économie. De plus, la CEE procure une prime énergie d’une centaine d’euros à ceux qui effectuent l’isolation des combles.

Le confort d’un plancher chauffant dans la salle de bain

Le confort d’un plancher chauffant dans la salle de bain

Les temps de bain ou de douches sont des moments privilégiés pour bon nombre de personnes. En effet, ils aiment particulièrement prendre leur douche dans un espace douillet. Tous les moyens qui contribuent à rehausser le confort de la salle de bain sont bons à prendre. Parmi ceux-ci, le plancher chauffant ne manque nullement de légitimité pour jouer ce rôle. En plus du confort, ce plancher chauffant à même le sol n’empiète en rien sur l’espace libre de votre salle de bain. Il s’agit donc d’un moyen efficace pour un gain d’espace optimal. La plupart des modes de chauffage contribuent à réduire la surface de mur pour un meilleur aménagement.

Le principe du plancher chauffant

Durant les périodes de basse température, pour chauffer votre salle de bain, vous pouvez compter sur un plancher chauffant. Il s’agit d’un dispositif de chauffage basse température à travers le sol, qui chauffe en effet votre salle de bain en des températures situées dans l’intervalle 21 et 24 °C. Le modèle du plancher chauffant peut-être à eau ou électrique. Son mode de fonctionnement se base sur la mise en place de tuyaux en dessous de la dalle en béton du sol. L’installation se fait bien sûr avant tout revêtement pour recouvrir le sol en carrelage, PVC, ou pierre, entre autres. Ainsi, de la chaleur est emmagasinée par ces tuyaux du plancher chauffant qui les restituent aussitôt via un rayonnement.

Les avantages du plancher chauffant

La chaleur emmagasinée et restituée par le plancher chauffant est douce et harmonieuse. Ainsi, au sortir de la douche, votre salle de bain, notamment son sol, est toujours bien chaud de manière agréable. En éliminant les radiateurs, le plancher chauffant permet d’avoir plus d’espace dans une pièce ou chaque centimètre carré de gagner compte. Autre avantage non moins négligeable du plancher chauffant, c’est sa vocation à générer des économies d’énergie considérables. Effectivement, ce mécanisme d’apport de chaleur dans votre salle de bain ne requiert qu’un chauffage d’eau à 40 °C. Un véritable atout de ce dispositif est que chaque degré de moins réduit, c’est votre facture qui diminue de 5 à 7 %. Pour son entretien, le plancher chauffant est tout ce qu’il y’a de plus simple à prendre en charge. Toutefois, il faut penser à souscrire un contrat d’entretien chez un professionnel ou entreprise lors de l’installation du plancher chauffant.

Plancher chauffant hydraulique ou électrique

Lorsque vous devez choisir votre plancher chauffant, vous n’êtes pas sans doute sans savoir qu’il existe deux types de procédés. Il y’a tout d’abord le plancher chauffant électrique qui est fonctionnel avec une émission de chaleur qui s’effectue grâce à un câble chauffant.  Il s’agit d’une solution pratique dans le cas où vous procédez à une importante rénovation ou vous dans le cadre d’une construction neuve.  Il y a également le plancher chauffant hydraulique avec un réseau de tuyaux renfermant de l’eau chaude qui assure l’émission de chaleur. Ce type de procédé est mieux adapté à une habitation dotée d’un chauffage central. Il nécessite toutefois d’importants travaux.

Professionnel

Pour des travaux résidentiels ou pour une expertise construction commerciale, vous pouvez vous référer à des experts pour bien vous guider et faire de bons choix. Faire l’installation d’un système chauffant pour vos planchers requiert une expertise minimale pour bien réaliser le travail.

 

Condensation dans les fenêtres par temps froid, faut-il s’inquiéter?

Condensation dans les fenêtres par temps froid, faut-il s’inquiéter?

En période de froid, la formation de condensation des fenêtres est un phénomène récurrent. Cette condensation est provoquée par l’air chaud et humide qui se pose sur une surface froide.  Lorsque les fenêtres sont en contact direct avec l’air frais deviennent les surfaces les plus fraîches d’une pièce. Et c’est ainsi que l’air chaud et surtout humide qui recouvre les fenêtres froides provoque la condensation. Il est important avant tout de distinguer les différents endroits où la condensation peut se former. En réalité, la condensation peut se former soit à l’extérieur ou à l’intérieur ou encore entre les surfaces vitrées.

 

Les différents types de condensation

 

La condensation à l’extérieur ne représente pas un gros problème. L’extérieur est en permanence en contact direct avec le froid durant l’hiver. Lorsque l’air extérieur se réchauffe, la vapeur d’eau se dépose à la surface froide et se transforme dans les minutes à suivre en humidité ou condensation. Celle-ci disparaîtra lorsque la vitre sera à nouveau à la même température que l’air extérieur.

 

La condensation à l’intérieur des fenêtres est souvent provoquée par les conditions internes. Cette condensation peut être provoquée par exemple dans la salle de bain avec la vapeur de la douche. La condensation à l’intérieur des fenêtres n’est pas non plus un problème du fait qu’elle disparaît assez rapidement. Par contre, lorsque la condensation ne disparaît pas après plusieurs heures, cela signifie que le système de ventilation de votre pièce ou de votre maison n’est pas optimal.

 

La condensation entre les vitres est la forme la plus grave. En effet, cette forme de condensation révèle un défaut dans la fenêtre ou bien une fuite. Il s’agit donc d’un réel problème d’autant plus lorsque la condensation ne disparaît pas après une petite durée. Bien vrai que la condensation sur les fenêtres n’est grave, mais il serait mieux de les éviter.

 

Quelques conseils pour éviter la condensation sur les fenêtres

 

Pour éviter la condensation sur les fenêtres, la diminution de la production d’humidité en est un bon remède. Nous produisons nous-mêmes de l’humidité par la respiration, la transpiration. Et cela, vous ne pouvez pas bien sûr l’éviter. Pensez toujours à une bonne aération de la salle de bain…

 

Pensez également à ventiler la pièce. La ventilation est un conseil essentiel pour éviter la condensation dans votre condo neuf à vendre Saint-Lazare. En effet, la ventilation permet à ce que l’air remplit du dioxygène soit évacué et remplacé par de l’air frais du dehors. La condensation sera ainsi fortement diminuée, voire complètement diminuée. L’avantage de cette ventilation est que l’air humide est plus difficile à réchauffer et une bonne ventilation vous permettra ainsi de moins chauffer pour parvenir à la même température. Maintenant que vous savez que la condensation sur les fenêtres n’est pas alarmante, vous n’avez à rien faire.

 

Cependant, si cette condensation se fait sur une longue période, vous pourrez en payer le prix. Vous pourrez recevoir l’avis des professionnels afin de savoir comment vous y prendre.